Parlons ciné : Captain Fantastic

Captain Fantastic : AfficheTitre : Captain Fantastic

Réalisateur : Matt Ross

Genre : Comédie dramatique

Nationalité : Américaine

Consigne du Movie Challenge : Un film feel-good

Cela fait maintenant quelques temps que je suis allée voir ce film, attirée dans la salle par l’affiche colorée et la superbe critique de Lily. Pourtant, même si les souvenirs ne sont plus aussi frais qu’à la sortie de la salle, je ne pouvais omettre de vous parler de cette petite pépite.

La famille de Ben et Leslie ne ressemble à aucune autre. En effet ils ont décidé d’élever leurs six enfants dans la forêt loin du monde moderne, de la société de consommation, des médias et de l’école. Lorsque Leslie meurt la petite communauté, meurtrie, est obligée de faire un pas dans le monde extérieur, l’occasion de remettre en cause cette étonnante éducation.

Par où commencer ? Je n’ai pas d’enfants et je n’en aurais sûrement pas avant un moment pourtant je réfléchis déjà beaucoup au sujet de l’éducation. Qu’on soit parent ou pas, essayer de faire des jeunes générations des adultes éveillés, les yeux et les bras grands ouverts sur le monde, est d’une importance capitale. On pousse souvent les enfants à être bons à l’école  mais ça ne suffit pas, ça ne veut rien dire… La curiosité c’est comme un enfant sur un vélo il suffit de la pousser un peu, de l’accompagner et elle est emportée par son élan, elle ne s’arrêtera plus ! Ainsi Ben ne cherche pas à faire ingurgiter un quelconque programme scolaire à ses enfants, il les nourrit de bouquins de philosophie, d’économie, d’histoire, de physique…pour ensuite les pousser à aller toujours plus loin dans leur compréhension, leur réflexion et surtout leur esprit critique. L’entrainement physique n’est pas en reste et même quasi-militaire. Ces conditions de vie peuvent paraître rudes et Ben passe parfois pour un doux tyran mais c’est un amour inconditionnel qui le pousse à élever ces enfants de cette manière pour en faire des « philosophes-rois ».

Captain Fantastic : Photo Annalise Basso, Shree Crooks, Viggo Mortensen

Pourtant le spectateur ne manquera pas d’être choqué par les dangers que ce père fait parfois courir à ses enfants et au sein même de la famille des voix s’élèvent pour clamer avec colère son irresponsabilité. C’est ce qu’il y a de merveilleux avec ce film, il va à la fois se montrer critique vis à vis de la manière dont notre société éduque les enfants tout en montrant les faiblesses de l’idéologie de Ben. Il ne tranche pas, donne seulement au public des pistes de réflexion.

J’ai adoré le petit monde que s’est construit cette famille. Au début du film leur « campement » à quelque chose qui relève de la magie de l’enfance, un petit air de Pays Imaginaire. Même lorsqu’ils doivent le quitter ils emportent cette étrange forme de magie avec eux que se soit grâce à leur bus aménagé (Steve) ou simplement grâce à leur manière d’être. Avec leurs fleurs dans les cheveux, leurs vêtements colorés, j’ai passé tout le film à les trouver extraordinairement beaux, naturels et spontanés.

La musique, les décors et l’image ne sont pas en reste dans ce film qui nous fait voyager avec cette étrange famille à travers les Etats-Unis. Vous l’aurez compris il m’a conquise, c’est le genre de film où l’on se dit que le monde irait un peu mieux si tout le monde pouvait le voir. Je ne saurais donc que vous le recommander !

Captain Fantastic : Photo Annalise Basso, Charlie Shotwell, George Mackay, Nicholas Hamilton, Samantha Isler

Publicités

7 réflexions sur “Parlons ciné : Captain Fantastic

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s