Parlons ciné : La La Land de Damien Chazelle

026810_jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxxTitre : La La Land

Réalisateur : Damien Chazelle

Genre : Comédie musicale

Nationalité : Américaine

Année de sortie : 2016/2017

Consigne du Movie Challenge : Voir une comédie musicale

Oui, je fais partie de ces personnes qui se sont ruées en salles pour voir La La Land dès sa sortie ! En même temps, une comédie musicale, aux airs de film des années 60, avec Ryan Gosling et par le réalisateur de Whiplash, je ne pouvais pas vraiment résister…

Je fais aussi partie de ces personnes qui pensent que la comédie musicale est un genre injustement mal-aimée aujourd’hui ! S’il en sort parfois des massacres (je suis encore traumatisée par la version américaine des Misérables) c’est souvent des concentrés de bonne humeur et décalage qui fait du bien. J’avais d’ailleurs inauguré le blog par un article sur Galavant, une série musicale complètement timbrée que vous devriez vous dépêcher de rattraper si vous ne voulez pas que je vous envoie brûler en enfer (oui, je peux faire ça).

Bref, je m’égare.

Dans La La Land on suit donc Mia qui désespère de devenir actrice et Sébastien qui rêve d’ouvrir son club de jazz. Ils sont tous les deux fascinés et un peu perdus dans Los Angeles, véritable mégapole du rêve, des paillettes et des désillusions…

337502_jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxxDamien Chazelle nous prouve (à nouveau) son génie produisant une pépite à partir de ce scénario plutôt banal. Dès la scène d’ouverture (dont je vous laisse le plaisir de la découverte) on sent que ça va envoyer et que le film est une véritable lettre d’amour à la musique et au cinéma. Le réalisateur a réussi à réunir un nombre incroyable d’inspirations pour un résultat unique qui n’a rien d’une bête régurgitation nostalgique.

Le talent est aussi là : on a beau voir un film qui se passe de nos jours aux couleurs, aux costumes, aux musiques pourtant sortis des années 60, on a jamais l’impression de regarder tristement  en arrière. Chazelle ne nous dit pas « Vous avez comme c’était bien avant » mais « Regardez comme c’est encore génial maintenant ». Le résultat est un film feel-good qui nous met des paillettes plein les yeux, dont on sort en dansant. Ça fait d’ailleurs plaisir de voir Ryan Gosling dans un rôle un peu plus décalé qu’à l’ordinaire !

Pour le coté musical justement, les chants sont merveilleux, mais c’est largement les chorégraphies que j’ai préféré : elles sont d’un dynamisme et d’une beauté folle. Il y a un travail de titan réalisé sur le film : les acteurs principaux ont dû apprendre le chant, les danses de salon, les claquettes et même le piano pour Ryan Gosling qui n’a pas de doublure lorsqu’il joue ! Rajoutez à cela que les scènes de coucher de soleil ont été tournées à l’extérieur avec la lumière naturelle et je crois pouvoir dire que Damien Chazelle est légèrement perfectionniste.

001461_jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

Un autre point admirable est, qu’en reprenant un grand nombre de codes populaires, le film flirte en permanence avec le cliché, sans jamais le toucher. Il y a toujours un élément original, un détail inattendu

Pour finir ce qui fait l’originalité du film c’est l’alternance entre des scènes de réflexion sur la superficialité du milieu du cinéma et de notre société en général et des scènes oniriques, déconnectées de la réalité et absolument magnifiques. Même si le coté plus « scénaristique » du film m’a paru parfois un peu (très légèrement) long, j’ai beaucoup aimé le regard honnête porté sur cette culture de l’image : « Oui, nous vivons dans un monde superficiel mais il n’est rien d’autre qu’à notre image. ».

Je pourrais encore m’attarder sur les couleurs, les acteurs, les cadrages mais je préfère vous inciter à les découvrir par vous même si ce n’est pas encore fait !

075819_jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

S’il y a d’autres comédies musicales que vous aimez, n’hésitez pas à les partager en commentaire !

 

Publicités

9 réflexions sur “Parlons ciné : La La Land de Damien Chazelle

  1. J’adore ta chronique ! J’ai posté la mienne aujourd’hui aussi. J’ai follement aimé ce film, je le trouve tellement brillant et plus profond qu’il n’y paraît ! Côté comédies musicales j’ai adoré « Sur quel pied danser » l’an dernier, sinon j’aime beaucoup « Jeanne et le garçon formidable ». Et « Huit femmes », dans un autre genre. Ou encore « La Reine des pommes », totalement barré !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s