Parlons bouquin : Un roman français de Frédéric Beigbeder

Afficher l'image d'origineTitre : Un roman français

Auteur : Frédéric Beigbeder

Genre : Autobiographie, Contemporain

Pages : 240

Nationalité : Française

Je trouve que Frédéric Beigbeder est un mec qui rayonne de sympathie . Je ne le connaissais seulement par quelques interview à la télé mais je l’appréciais déjà, il a une bonhomie qui fait plaisir à voir. Il y a donc un moment que je souhaitais découvrir ses livres sans savoir par où commencer. Quand j’ai trouvé un vieil exemplaire d’ « Un roman français », je lui ai dit : toi, tu es l’élu.

Et j’ai été scotchée. Pris en flagrant délit de consommation de cocaïne en 2008, Beigbeder est amené en garde à vue, une nuit cauchemardesque qui va l’amener à se remémorer son enfance jusque là oubliée.

Les mots sont percutants, c’est le terme qui me semble le plus approprié. Je suis en admiration totale devant son habilité à parler avec légèreté de choses graves, avec profondeur de choses qui paraissent insignifiantes. J’ai aimé son joyeux cynisme, son humour, son talent à saisir l’instant.

Ce n’est pas vraiment une biographie dans le sens où il ne retrace pas sa vie, c’est plutôt une suite de souvenirs qui remontent peu à peu à la surface et le regard d’un quadragénaire sur l’enfant qu’il a été, qu’il est toujours. Je me suis souvent reconnu dans cet enfant , dans sa passion pour l’imaginaire, pour une autre réalité…

Il dresse des portraits de ses proches qui sont d’une tendresse infinie tout en étant incisifs, d’un réalisme presque cru. Il y a notamment un chapitre sur son frère qui est très touchant et qui était indispensable quand on voit à quel point ces deux là ont été proches et sont pourtant de parfaits opposés (Charles : économiste capitaliste, père de famille, catholique / Frédéric : communiste, deux fois divorcé, anticonformiste). Jamais je n’ai vu de plus bel hommage à l’amour/haine fraternel.

Le livre est court et ce termine sur un épilogue magnifique de symbolisme qui nous rappelle la lutte éternelle de l’homme : défier la pesanteur de son existence pour pouvoir voler un peu plus longtemps.

9/10

Publicités

12 réflexions sur “Parlons bouquin : Un roman français de Frédéric Beigbeder

  1. J’ai lu « L’amour dure trois ans » il y a quelques années, c’est un vrai nid à citations (« L’amour est une salle d’attente », etc.). Ce livre-là me tentait pas mal aussi, en dépit du fait que, contrairement à toi, l’auteur ne m’inspire aucune sympathie. J’ai toujours du mal avec les gens qui se plaignent alors qu’ils sont hyper privilégiés, m’enfin…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s