Parlons ciné : Comme un avion

Comme un avion : AfficheTitre : Comme un avion

Réalisateur : Bruno Podalydès

Genre : Comédie

Nationalité : Française

Consigne du Movie Challenge validée : voir une comédie

C’est un film que j’ai vu en famille et je vous avoue que je n’ai pas été tout de suite convaincue. Il faut déjà dire que la comédie française en général ce n’est pas mon truc (même si on trouve parfois de petits bijoux).

Mais permettez-moi de rapidement vous esquisser le scénario. C’est l’histoire de Michel un quinquagénaire passionné par l’aéropostale qui pourtant n’a jamais mis les pieds dans le cockpit d’un avion. Mais un beau jour c’est pour le kayak qu’il a un coup de foudre, il s’en achète un, le monte et passe des heures à pagayer sur son toit. On sens tout de suite Comme un avion : Photo Bruno Podalydèsque Michel est encore un grand enfant, la tête plein de rêves qu’il a trop peur de réaliser. Sa femme le sait aussi et le pousse à se jeter à l’eau. Il part alors pour une aventure en kayak au gré de la rivière qui ne le mènera peut être pas aussi loin que ce à quoi il s’attendait.

J’ai trouvé le début long et j’avoue que j’ai failli laisser tomber le film. Je trouve le thème du « mec qui a la tête dans la lune, des collègues qui le trouvent bizarre et des rêves qu’il a peur de réaliser »,  ni original, ni palpitant. De plus je trouvais les décors et le jeu de Bruno Podalydès (qui est à la fois le réalisateur et le personnage principal) un peu fadasse. J’ai ensuite compris que ce début de film était aussi gris que la suite serait lumineuse.

En effet tout commence à partir du moment où Michel part en kayak. Déjà parce qu’ilComme un avion : Photo Agnès Jaoui, Bruno Podalydès, Vimala Pons déambule au fil de l’eau dans un décor vert et bucolique, tellement joli que l’on se sent bien rien qu’en le regardant. Il arrive rapidement dans un endroit au bord de la rivière (j’espère que vous apprécierez mes efforts pour en dire le moins possible) où il va rencontrer des gens plus ou moins tarés, plus ou moins blessés par la vie mais qui rayonne de joie de vivre et vont opérer comme un déclic chez lui.

Honnêtement ce thème des personnages un peu amochés par l’existence ou un peu perdus qui vont grandir et évoluer ensemble c’est super récurent dans les films mais quand c’est bien fait et touchant ça peut être magnifique. Et avec ces personnages là, qui bien qu’ils rentrent dans ce thème ne sont pas du tout clichés, ça marche totalement. Ils sont beaux et attachants, touchants et drôles et permettent au spectateur de faire ce voyage avec Michel.

La photographie est également très belle, notamment les moments où le kayak est à l’eau et où la lumière baigne la scène de lumière. Il y a aussi des passages de rêves qui sont très bien filmés et aussi bizarre et sans queue ni tête que peuvent l’être les songes.

Au final je peux comprendre que certains aient reproché à ce film sa lenteur et se soient ennuyé comme se fut mon cas au début. J’ai moi même eu du mal à voir où le réalisateur voulait en venir par moment. Mais moi qui n’en avait aucune attente et qui partais même défaitiste j’ai l’impression d’avoir fait une belle promenade auprès de Bruno Podalydès.

7,5/10

Comme un avion : Photo Sandrine Kiberlain

Publicités

4 réflexions sur “Parlons ciné : Comme un avion

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s