Parlons ciné : Julieta

Julieta : AfficheTitre : Julieta

Réalisateur : Pedro Almodovar

Genre : Drame

Nationalité : Espagnole

Consigne du Challenge validée : un film se déroulant à l’étranger

 

Je dois avouer que ce film est mon premier Almodovar je ne pourrais donc pas comparer avec le reste de sa filmographie comme j’en ai vu beaucoup le faire. Motivée par les excellentes critiques qu’il a reçue, je suis allé le voir sans rien en savoir et ce fut une bonne surprise.

Pour vous faire un pitch rapide, il s’agit de Julieta une femme d’une petite cinquantaine qui apprend que sa fille qu’elle n’a pas vu depuis des années se trouve dans la même ville qu’elle. Alors qu’elle avait tourné la page sur la douleur que lui avait causé sa disparition elle se perd de nouveau dans le fol espoir de la retrouver.

J’ai passé un très bon moment avec ce film. D’abord parce que ça fait plaisir de voir un film à la mise en scène aussi soignée. On se rend facilement compte qu’aucun détail n’est là par hasard sans pour autant que l’on se perde dans une symbolique obscure dont seul le réalisateur et Télérama pourrait apprécier la signification. Non, ici tout est fait avec simplicité et discrétion et je suis persuadée que pas mal de petits détails dans la réalisation ont une influence sur notre manière d’appréhender le film sans même que l’on s’en rende compte.

Julieta : Photo Emma SuárezLe jeu sur les couleurs est particulièrement agréable. Elles sont le total opposé des couleurs saturées et oppressantes que l’on peut trouver chez Nicolas Winding Refn (Only God Forgives, Drive). Ici elles nous offrent plutôt l’ambiance chaude de l’Espagne, la mer en été et font écho tour à tour à la passion et à la douleur des personnages. Le film est tissé de nombreux flash back et j’ai eu l’impression que dans le passé on retrouvait beaucoup de bleu tandis que dans la présent c’était le rouge qui dominait. Dans presque chaque scène il y a un personnage qui a un habit de cette couleur ou un meuble, une fleur… Julieta : Photo Adriana UgarteMais j’ai peut être halluciné et je ne vois pas qu’elle symbolique ça peut avoir par rapport au film… Éventuellement celle de marquer une rupture entre le passé et le présent qui est très importante dans le film… En tout cas n’hésitez à me donner votre point de vue sur ce détail parce que ça me turlupine ^^

La rupture entre le passé et le présent de Julieta est également mis en valeur par un changement d’actrice à partir d’un certain point de sa vie. J’ai trouvé ça à la fois original,
osé et très bien fait surtout au moment de la transition entre les deux. De plus les deux actrices (Emma Suarez et Adriana Ugarte si vous voulez tout savoir) sont absolument magnifiques dans leur rôle.

J’ai également apprécié que le fait que le film change plusieurs fois d’ambiance, de ton et même de genre en fonction des époques. Je pense notamment à une scène dans un train qui est à la fois bizarre et fascinante et qui retient forcément notre attention. J’ai d’ailleurs regretté que les moments dans ce style ne soient pas plus nombreux.

Julieta : Photo Adriana Ugarte

Petit aparté : je ne suis pas une grande fan du youtuber Durendal mais il a fait une vidéo sur ce film dans lequel il explique pourquoi les films espagnols changent fréquemment de genre en cours de route et c’est assez intéressant. C’est ici  pour ceux que ça intéresse.

Si je devais reprocher une chose au film c’est son scénario. Pas qu’il m’ait déplu mais, malgré les nombreux flash back que j’ai trouvé très intéressants, le thème en lui même ne m’a pas accroché plus que ça.

Pour moi c’est donc un bon film, très bien mis en scène et je suis bien contente d’avoir apprécié mon premier visionnage de ce réalisateur. J’ai passé un très bon moment même s’il ne restera pas gravé dans ma mémoire ! En tout cas il me permet d’avancer un petit peu mon tour du monde du cinéma ^^

7/10

Publicités

9 réflexions sur “Parlons ciné : Julieta

  1. On sent effectivement que les couleurs ont du sens. Le rouge, la passion, et le bleu, peut-être se rapporte-t-il avec le thème marin ?
    En tout cas, en dehors de certains faits trop appuyés (les images parlant pourtant d’elles-mêmes) un beau film, très bien fait comme tu le dis ! J’espère que ça va t’encourager à découvrir d’autres Pedro ! 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Je pense que commencer par ce film pour appréhender Almodovar est une bonne approche, c’est surement son film le plus accessible. Comme tu as aimé Julieta tu adoreras Volver. Mon préféré de lui restera Parle avec elle. J’aime sa manière de présenter ses personnages sans les juger ni leur donner une leçon de morale, mais du coup ça reste une leçon difficile pour les spectateurs. Tu as raison pour le travail des couleurs, en ça je trouve que ces films sont très ancrés en Espagne avec ces tons chauds.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s